L’univers de Miyazaki, Excursion n°2

Ce projet un peu fou est la concrétisation de la rencontre entre deux passions de plusieurs des musiciens de l’EMS : la musique et la BD.


SAMEDI 28 NOVEMBRE 2020 – 17h
DIMANCHE 29 NOVEMBRE 2020 – 17h
Aix-En-Provence – Auditorium CAMPRA, CRR d’Aix

Direction musicale : Jean-Baptiste MIDEZ et Sylvain GUIGNERY
Illustrations : Bruno BESSADI et DOMAS
Conteuse : Véronique LOPEZ

BILLETTERIE sur hello asso – TARIF UNIQUE : 15€


Après un franc succès rencontré auprès du public lors du premier concert qui a eu lieu au théâtre Toursky le 16 novembre 2019 avec une salle comble, l’Ensemble Musical du Sud accompagné des élèves du CRR d’Aix-En-Provence sont heureux de vous présenter L’univers de Miyazaki, Excursion n°2.


Hayao Miyazaki est un réalisateur japonais connu pour les dessins animés qu’il a réalisés avec le fameux studio d’animation japonais Ghibli : Princesse Mononoké, Le château dans le ciel, Mon voisin Totoro, Le voyage de Chihiro, etc…

Pour vous faire (re)découvrir l’univers aussi atypique que varié de ce réalisateur, nous avons souhaité ajouter une dimension visuelle à notre prestation musicale en invitant les auteurs de bande dessinée Domas et Bruno Bessadi à nous rejoindre pour un concept aussi original qu’unique : un Concert-Dessiné autour de l’univers de Hayao Miyazaki.

Le concert est présenté par la conteuse Véronique Lopez qui vous envoûtera avec ses textes et sa douce voix. Il sera dirigé conjointement par Jean-Baptiste Midez, directeur artistique de l’Ensemble Musical du Sud et par Sylvain Guignery, chef d’orchestre des harmonies du CRR d’Aix-En-Provence.

L’objectif ? Offrir une performance originale qui associe musique live et dessin en direct. Avec cette combinaison de sens, nous vous proposons de vous faire vivre une expérience inédite dans laquelle musiciens et dessinateurs interpréteront les musiques des plus grands films de Hayao Miyazaki, signées de la main de son compositeur attitré, Joe Hisaishi.

Téléchargez notre dossier de présentation du spectacle.


Les dessinateurs

Domas

Né en 1973, Domas s’installe à Marseille pour ses études. Il publie ses premiers fanzines et BD semi-professionnelles dans le réseau associatif et culturel local, avant de rejoindre le collectif d’auteurs du Zarmatelier, au sein duquel il développe sa propre technique.

En 2008, dans un style graphique spontané et une veine d’histoire intimiste, il publie chez La Boite à Bulles, Litost, une déambulation sentimentale autobiographique saluée par les critiques. 3 minutes et Souvenir de moments uniques prolongent la série, adaptée sous forme théâtrale et reprise en intégrale sous le titre Dans ta bulle. Le syndrome du petit pois, suite de ces mémoires affectives, parait en 2016, chez le même éditeur.

En 2011, il crée avec Richard Di Martino, co-fondateur du Zarmatelier, la collection jeunesse Ma première BD aux éditions Bamboo. Il y adapte 4 contes traditionnels et crée 3 contes originaux avec des conteurs : Thomas Scotto, Antoine Meunier Gachkel.

Dessinateur de presse, directeur de collection, intervenant régulier en milieu scolaire, Domas multiplie les activités éditoriales et artistiques.

Bruno BESSADI

Bruno Bessadi publie ses premières planches sous forme de strip Instincts de famille dans le magazine Golem en 1997.

Sous les conseils de Vincent Trannoy, il envoie ses planches à Jean-David Morvan. Celui-ci lui propose plusieurs projets. En 1999, Mourad Boudjellal, l’éditeur de Soleil, voit ses planches et, trois mois plus tard, il lui fait signer un contrat pour Zorn et Dirna, dont le tome 1 co-dessiné avec Vincent Trannoy sort en 2001, le sixième et dernier tome, quant à lui, sort en 2012.

En 2004, Bessadi contribue au tome 1 des Chroniques de Sillage, parues aux éditions Delcourt. La même année, il réalise une histoire courte dans l’univers de Tellos créé Par Mike Wieringo et Todd Dezago. Scénarisée par Todd Dezago et Teryy Stillborn, cette histoire courte est éditée par les éditions Semic et dans le Tales of tellos 3 par Image Comics.

En 2008, il réalise des modelsheet pour le long métrage d’animation : Prodigy : la nuit des enfants rois. En octobre 2011, il publie l’adaptation de Boucles d’or et les Trois Ours dans la collection Pouss’ de Bamboo, ainsi qu’un sketchbook aux éditions Snorgleux.

De 2009 à 2016, il dessine, sur le scénario d’Hérik Hanna et les éditions Delcourt, la série Bad Ass, au style et au format très inspirés des comics de super-héros, dont le tome 1 sera publié aux États-Unis par les Éditions Dynamite en 2014.

2019, c’est la sortie d’Amazing Grace tome 1, aux éditions Glénat, avec Aurélien Ducoudray au scénario et de 2 artbooks : Le lion barbare et Jungle tales, autopubliés via la plateforme Ulule.


Joe Hisaishi et Hayao Miyazaki

Un des couples réalisateur/compositeur incontournables du Cinéma

Le nom de Joe Hisaishi, compositeur, chef d’orchestre, pianiste et parolier japonais né en 1950 à Nagano est souvent accolé au nom de Hayao Miyazaki, dessinateur de mangas et réalisateur de films d’animation japonais né à Tokyo en 1941.

Au début des années 1980, Miyazaki ambitionne d’adapter au cinéma sa saga Nausicaä de la vallée du vent. Il fait appel à Joe Hisaishi, alors âgé d’une trentaine d’années pour créer une « musique de travail » au son de laquelle il peut dessiner en imaginant l’ambiance qui s’en dégagera. Le film est un énorme succès au Japon lors de sa sortie en 1984 et le réalisateur peut ainsi ouvrir Ghibli en 1985, son propre studio. Ainsi démarra la fructueuse collaboration – dix longs métrages et trois courts – entre Hisaishi et Miyazaki.

Le Château dans le ciel sort en 1986, mais c’est avec Mon voisin Totoro (1988) que le studio connaît une grande réussite. Kiki la petite sorcière (1989) et Porco Rosso (1992) contribuent à rendre le couple Miyazaki-Hisaishi indissociable.

Grâce à l’accord passé avec Disney en 1996, tous les longs métrages du studio vont pouvoir être diffusés dans le monde entier. Le chef-d’œuvre Princesse Mononoké, sorti en 1997, signe la reconnaissance internationale de Hayao Miyazaki.

En 2001, Le Voyage de Chihiro reçoit de nombreuses récompenses dont l’Oscar du meilleur film d’animation et plusieurs nominations pour la BO composée par Joe Hisaishi. Le Château ambulant (2004) est la 8ème collaboration entre le réalisateur et le compositeur. Le vent se lève (2013), 10ème et dernière collaboration entre Miyazaki et Hishaishi à ce jour, tranche avec les atmosphères oniriques des précédents films.

Joe Hisaishi s’adapte brillamment au jeune public, en exprimant tour à tour la joie et l’émerveillement. Son style caractérisé par l’épuration mélodique, assortie d’une grande richesse instrumentale en faisant intervenir autant les instruments à vent que les instruments à cordes, lui permet de collaborer avec Kitano ou encore Olivier Dahan (Le Petit Poucet, 2001). Grâce à son œuvre alliant tradition et modernité, Joe Hisaishi est aujourd’hui considéré comme l’un des musiciens les plus originaux de l’archipel nippon.


Nos partenaires


Les reportages et articles de presse – Excursion n°1


Quelques photos de l’excursion n°1

Voir plus de photos